23 février 2007

In secte carnavale

Moi, j’ai des araignées derrière le miroir

          Et mes lames me rasent avec leurs dents

          Empoisonnées,

          Chacune maculées   

          Tristement de mon sang …

      

Moi, j’ai bien des sphinx derrière les yeux

            Dont les questions servent de baume

            Avec leurs larves fouettées

             Immaculées;

            Muscles crispés

            Je sens pénétrer le poison …

       

Parfois, je me le dis que je devrais changer,

              Car je crois que le temps se déverse sans moi.

              Mais, paralysé tant,

              Je suis ancrage

              Et je ne passe inaperçue …

            

              Accumulant,

              Tout en souriant,

              Le quotidien et les morsures …

      

Parfois, je me demande aussi pourquoi

              Que les papillons de mon estomac

              Sont tous cannibales,

              Et cachés sous leurs voiles

              Les morts repoussent en poils.

              Et tout recommence

              Comme la démence

              Du quotidien des éraflures.  

Posté par gueule_dange69 à 19:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur In secte carnavale

    WOW

    C'est vraiment excellent... je dois y aller la vieille grosse pute mal baisée me guette du coin de l'oeil... ELLE VA ME DÉVORER!BRRR...

    Posté par DARKFAIRY, 23 février 2007 à 21:09 | | Répondre
Nouveau commentaire